Traitement naturel et définitif du VIH SIDA en 08 mois avec nos antirétroviraux naturels sans effets secondaires.

Offrez-vous une réelle possibilité de guérison définitive par des moyens naturels sans contraintes et sans effets secondaires insupportables tout au long de votre espérance de vie. Certains médicaments naturels traitent définitivement le VIH SIDA (séronégativité). Il vous suffit d’avoir le foie que vous allez guérir et surtout de vous rapprocher de vrais naturopathes (PSAMGREEN) qui ont fait des recherches approfondies et maîtrisé les plantes médicinales curatives.

Purifier votre sang en modifiant radicalement votre alimentation sera une étape nécessaire pour atteindre le statut séronégatif pour le VIH / SIDA.

Effets indésirables des antirétroviraux pharmaceutiques

Nausées, diarrhées, perte d’appétit, fatigue intense et rapide, troubles intestinaux, douleurs musculaires … tels sont les effets indésirables des triples médicaments qui ont longtemps bouleversé la vie des malades du SIDA. Même si les nouveaux antirétroviraux sont moins agressifs, lorsqu’ils sont pris à long terme, ils interfèrent avec le fonctionnement du corps pour le reste de votre vie.

QU’EST-CE QUE LE VIH. ?

Le VIH est le virus de l’immunodéficience humaine

L’infection à VIH est une infection qui se transmet d’une personne à l’autre. Le VIH pénètre dans le corps et se multiplie. Il attaque le système immunitaire qui nous protège d’autres maladies. Le plus souvent, il n’y a aucun symptôme, aucun signe extérieur que le virus est présent, mais il peut être transmis à d’autres personnes. Lorsque le VIH pénètre dans le corps, on dit qu’il est séropositif.

conséquence vih

QU’EST-CE QUE LE SIDA?

Conséquence du VIH

Après quelques années, sans traitement, le VIH détruit toutes les défenses de l’organisme: des maladies se développent alors en profitant de la faiblesse du système immunitaire: ce sont des maladies opportunistes. C’est à ce moment-là que vous tombez malade du sida. Aujourd’hui, les traitements peuvent bloquer la progression du l’infection au stade du SIDA; ils empêchent le VIH de se multiplier et d’attaquer le système immunitaire. Aujourd’hui, l’espérance de vie d’une personne séropositive dépistée très tôt, bien traitée et surveillée, est très proche de celle d’une personne non contaminée (séronégative).

COMMENT LE VIH PEUT-IL ÊTRE TRANSMIS?

Le VIH peut être transmis lors de rapports sexuels non protégés:

Pénétration du pénis dans le vagin ou l’anus. C’est la pratique qui comporte le plus de risques, car les sécrétions sexuelles du partenaire (sperme, liquide pré-séminal, sécrétions vaginales ou rectales) sont en contact avec des muqueuses particulièrement fines: le gland, le vagin ou l’anus.

Sexe oral: cunnilingus, anulingus et pipe

La muqueuse de la bouche est moins fragile que celle de l’anus, du vagin ou du gland, les risques sont donc différents pour ces pratiques.

Le cunnilingus et l’anulingus ne présentent pas de risque de transmission du VIH; d’autre part, des risques existent concernant d’autres infections sexuellement transmissibles (IST). La fellation présente un faible risque d’infection par le VIH, mais c’est un mode d’infection important et fréquent pour d’autres IST (syphilis, infection gonococcique, condylome, etc.).

La pipe comporte un risque de transmission du VIH sous certaines conditions:

  • En cas de sperme dans la bouche;
  • En cas d’inflammation ou de plaies dans la bouche (gingivite, mal de gorge, traitement dentaire récent, herpès) ou sur le gland.

Le risque de contamination augmente:

  • lorsque vous avez plusieurs partenaires;
  • si le partenaire séropositif ne reçoit pas de traitement.
  • Le VIH peut être transmis en partageant du matériel sur la consommation de drogues
  • Partage ou réutilisation du matériel d’injection
  • Le risque d’être infecté par le VIH est élevé lors du partage ou de la réutilisation du matériel d’injection déjà utilisé (seringue, aiguille, récipient, filtre, eau, écouvillons, etc.). Du sang contaminé peut être resté sur l’équipement et le virus VIH peut alors pénétrer dans l’organisme.
  • Partage ou réutilisation de paille « sniff » ou de pipe à crack
  • Le risque d’être infecté par le VIH est possible s’il y a des plaies (dans le nez ou sur les lèvres) ou du sang sur l’équipement. Si vous partagez ou réutilisez ces documents, le risque d’être infecté par le VIH, le virus de l’hépatite C ou le virus de l’hépatite B est très élevé.

Le VIH peut être transmis pendant l’accouchement et l’allaitement

Si la mère est séropositive, le virus peut passer de la mère à l’enfant:

  • pendant la grossesse ;
  • pendant l’accouchement;
  • par le lait maternel si elle allaite son bébé.

Comment réduisez-vous le risque de transmission?

Le VIH ne se transmet jamais comme ça!

Aucun risque de transmission par la salive, la sueur, les larmes ou l’urine.

Aucun risque de toucher, d’embrasser, d’utiliser les mêmes objets du quotidien (téléphone, siège de toilette, couverts, linge, etc.).

Aucun risque de transmission par les moustiques, puces et autres insectes car le VIH ne peut pas survivre à l’intérieur du corps des animaux.

QUEL EST L’INTÉRÊT ET LES AVANTAGES D’UN TEST VIH?

Pourquoi se faire tester pour le VIH?

Passer un test de dépistage peut dire si vous êtes (ou non) porteur du virus. Si vous êtes porteur, vous pouvez rapidement bénéficier de soins et de traitements efficaces. Les traitements actuels contre le VIH ne font pas disparaître le virus, mais ils le font:

  • bloquer la progression de l’infection jusqu’au stade du SIDA;
  • réduire le risque de transmission du virus au (x) partenaire (s);
  • avoir un enfant à très faible risque de lui transmettre le VIH.

Aujourd’hui, l’espérance de vie d’une personne séropositive diagnostiquée tôt, bien traitée et surveillée se rapproche de celle d’une personne non infectée

Quand se faire tester pour le VIH

Il est nécessaire de faire un test:

  • si vous souhaitez arrêter d’utiliser des préservatifs dans votre relation;
  • si vous souhaitez avoir un enfant ou si vous êtes déjà enceinte;
  • si vous avez pris un risque (par exemple, casser un préservatif ou pénétrer sans préservatif avec une personne dont vous ne connaissez pas le statut VIH);
  • si votre médecin ou un professionnel de la santé vous le suggère;
  • Si vous voulez simplement connaître votre statut VIH.
  • Même si vous ne rencontrez aucune de ces situations, il est recommandé de vous faire tester au moins une fois dans votre vie.

L’infection à VIH peut être détectée très tôt.

POURQUOI, QUAND ET COMMENT COMMENCER UN TRAITEMENT NATUREL DU VIH?

Un traitement approprié, bien pris par le patient, bloque la multiplication du virus et abaisse la charge virale (quantité de virus présente dans l’organisme) à un niveau dit «indétectable».

Pourquoi ?

  • Le traitement empêche l’infection de progresser jusqu’au stade du SIDA. Il augmente l’espérance de vie d’une personne séropositive, qui se rapproche alors de celle d’une personne non infectée.
  • Il réduit très efficacement le risque pour une personne séropositive de transmettre le virus à son (ses) partenaire (s). C’est ce qu’on appelle la prévention par des traitements naturels
  • Il permet aux couples dont l’un ou les deux membres est / sont séropositifs d’avoir un enfant qui ne sera pas infecté.

Nous vous demandons de faire un premier examen de controle à partir du cinquième mois de notre traitement afin de pouvoir vérifier si votre séronégatif a déjà été signalé.